Quand la ménopause impacte le sommeil

0
29
ménopause-impacte-le-sommeil
ménopause-impacte-le-sommeil

Dans la vie d’une femme, la ménopause se voit toujours comme une période importante, un moment très marquant. Cette étape naturelle se présente en général entre 45 à 50 ans, l’âge où elles se sentent encore jeunes et belles. Il y a certaines d’entre elles qui réagissent mal lorsque vient ce moment et d’autres qui le prennent assez bien. Mais y a-t-il un lien entre la ménopause et les troubles de sommeil ?

La ménopause : un sommeil très perturbé

Une fois que la femme atteint cette période de ménopause, les signes très populaires sont les bouffées de chaleur, les troubles sexuels et les sueurs nocturnes. Mais il y a encore d’autres symptômes qui peuvent apparaître et devenir bien plus gênants. C’est à cette période que les femmes sont de plus en plus fragiles à cause de la peur de vieillir sans aucun doute. Ceux qui peuvent vraiment avoir un impact majeur du côté de la qualité de vie de la femme concernée. Cette période de mutation conduit à une architecture de sommeil perturbé. Effectivement, elle réduit le sommeil lent profond qui est très réparateur. Ce qui favorise davantage par contre l’anxiété, la fatigue, mais surtout la diminution de la performance de la femme en question.

La ménopause : le ronflement, un trouble grave du sommeil

Comme les arrêts involontaires de la respiration, le ronflement est une des apnées de sommeil qui se manifeste lors de la période de ménopause chez la femme. Plus prérogative chez les hommes âgés de moins de 50 ans, le ronflement devient malheureusement très fréquent chez les femmes une fois arrivées à cette période de mutation. Selon une étude menée, cette apnée de sommeil touche près de 11 % des femmes après la ménopause et 3 % avant. Quoi que cela puisse paraître assez tordu, les ronflements sont dans la majorité des cas associés à une augmentation modérée des risques cardio-vasculaires à cause de la carence hormonale induite.

La ménopause et le sommeil : les bons conseils utiles

Lorsqu’apparaissent des symptômes altérant le sommeil, la première chose à faire est d’en parler rapidement à votre médecin. Ce dernier est en réalité le seul qui peut vous procurer le traitement adéquat à votre type de problème. Mais ce n’est pas tout ! Garder une bonne hygiène de vieest également indispensable. Cela concerne en général les heures de coucher et de lever. Par ailleurs, le yoga se voit comme étant une pratique d’une grande aide qui aider surtout en cas d’insomnie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here