À quoi sont dus les cauchemars ?

0
38
cauchemars
cauchemars

Le sommeil est un état qui se caractérise par une perte de conscience temporaire. Se divisant en plusieurs stades, il aide l’organisme à se régénérer et à se reposer. Cependant, pendant l’une de ces phases, qui est le sommeil paradoxal, l’activité cérébrale atteint son pic. C’est à ce moment que rêves et cauchemars envahissent l’esprit. Mais quelles sont les causes de ces cauchemars ?

Un état psychologique fragile

Des spécialistes du sommeil ont effectué des recherches afin de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain pendant le sommeil paradoxal. En procédant à des tests sur une minorité d’individus, certains critères sortent du lot et prouvent que l’état émotionnel joue un grand rôle pendant le sommeil. En effet, les résultats ont indiqué que les personnes sujettes au stress, l’anxiété ou ayant été victime de traumatismes sont les plus prédisposées aux cauchemars.

Bien que les majeures parties des gens fassent des cauchemars au moins une fois dans une semaine, celles qui souffrent d’un état émotionnel et psychologique sont les plus oppressées par les mauvais rêves à répétition.

Les pensées et les sentiments négatifs

D’après l’étude des chercheurs spécialisés dans le trouble du sommeil, l’état mental joue un grand rôle pendant le passage dans le sommeil paradoxal. Les rêves se multiplient dans ce stade final et l’activité cérébrale atteint un pic maximal. Par ailleurs, en faisant le tri dans les pensées, le cerveau peut interpréter un sentiment négatif, tristesse ou colère et le muer en cauchemar. Un individu rencontrant des soucis, que ce soit au niveau professionnel ou personnel, est susceptible de faire des cauchemars.

Mais une autre éventualité est également avancée par les spécialistes. Apparemment, les personnes plongées dans un sommeil durant plus de neuf heures d’affilées peuvent aussi faire des cauchemars. Dans ce cas, ces individus se retrouvent enfermés dans un cercle vicieux. Effectivement, le sommeil est troublé par les mauvais rêves et s’interrompt, d’où le besoin de récupérer les heures manquantes. Pourtant, plus le temps passé dans le sommeil paradoxal est long, plus les chances de faire des cauchemars grandissent.

En conclusion, le cauchemar vient en fonction de l’état mental et psychologique de la personne. Par ailleurs, afin de les réduire, faire le vide dans ses pensées avant de se coucher est utile. Il est conseillé de dormir un minimum pour diminuer le taux en mauvais rêve.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here