Accueil Blog Page 4

Quand la ménopause impacte le sommeil

0

Dans la vie d’une femme, la ménopause se voit toujours comme une période importante, un moment très marquant. Cette étape naturelle se présente en général entre 45 à 50 ans, l’âge où elles se sentent encore jeunes et belles. Il y a certaines d’entre elles qui réagissent mal lorsque vient ce moment et d’autres qui le prennent assez bien. Mais y a-t-il un lien entre la ménopause et les troubles de sommeil ?

La ménopause : un sommeil très perturbé

Une fois que la femme atteint cette période de ménopause, les signes très populaires sont les bouffées de chaleur, les troubles sexuels et les sueurs nocturnes. Mais il y a encore d’autres symptômes qui peuvent apparaître et devenir bien plus gênants. C’est à cette période que les femmes sont de plus en plus fragiles à cause de la peur de vieillir sans aucun doute. Ceux qui peuvent vraiment avoir un impact majeur du côté de la qualité de vie de la femme concernée. Cette période de mutation conduit à une architecture de sommeil perturbé. Effectivement, elle réduit le sommeil lent profond qui est très réparateur. Ce qui favorise davantage par contre l’anxiété, la fatigue, mais surtout la diminution de la performance de la femme en question.

La ménopause : le ronflement, un trouble grave du sommeil

Comme les arrêts involontaires de la respiration, le ronflement est une des apnées de sommeil qui se manifeste lors de la période de ménopause chez la femme. Plus prérogative chez les hommes âgés de moins de 50 ans, le ronflement devient malheureusement très fréquent chez les femmes une fois arrivées à cette période de mutation. Selon une étude menée, cette apnée de sommeil touche près de 11 % des femmes après la ménopause et 3 % avant. Quoi que cela puisse paraître assez tordu, les ronflements sont dans la majorité des cas associés à une augmentation modérée des risques cardio-vasculaires à cause de la carence hormonale induite.

La ménopause et le sommeil : les bons conseils utiles

Lorsqu’apparaissent des symptômes altérant le sommeil, la première chose à faire est d’en parler rapidement à votre médecin. Ce dernier est en réalité le seul qui peut vous procurer le traitement adéquat à votre type de problème. Mais ce n’est pas tout ! Garder une bonne hygiène de vieest également indispensable. Cela concerne en général les heures de coucher et de lever. Par ailleurs, le yoga se voit comme étant une pratique d’une grande aide qui aider surtout en cas d’insomnie.

La literie en ligne en plein essor

0

L’achat en ligne ! Une tendance qui a aussi « contaminé » le monde de la literie. Oui, il est désormais possible d’acheter le matelas en ligne et pour rassurer les consommateurs, les start-ups œuvrant dans le domaine n’hésitent pas à hisser haut la qualité de leurs services. Point sur le concept.

Matelas, sommier : on vous les livre chez vous !

Les vendeurs en ligne misent sur la livraison à domicile. Certains proposent même de livrer votre commande le jour même. Chez Casper par exemple, si vous habitez la région Île-de-France et que vous faites une commande avant 16 heures, votre matelas sera fourni le soir même. La livraison peut aussi être gratuite sous condition ou non.

Un temps d’essai jusqu’à 100 jours !

Les vendeurs en ligne s’aventurent également dans la proposition d’essai pouvant aller jusqu’à 100 jours. Voici comment ça marche. Vous achetez votre matelas en ligne, on vous le livre, vous le déballez et vous pouvez même enlever le plastique de protection pour l’essayer. Vous disposez ainsi de 100 longues nuits pour le tester et le retourner gratuitement si jamais il ne vous convient pas. Ce qui est encore surprenant c’est de pouvoir rendre le matelas même s’il a été accidentellement endommagé lors de la période d’essai. Certains produits de la literie comme les oreillers et les sur-matelas peuvent bénéficier de 30 jours d’essai. D’autres vendeurs, confiant de la qualité de leurs produits, offrent une garantie de 10 ans.

Des matelas révolutionnaires

Les matelas proposés en ligne sont de plus en plus respectueux du confort et bien-être de chacun. Pour cela, les vendeurs misent sur des produits de conception artisanale. Les méthodes visent à mieux accueillir toutes les morphologies et à mieux les soutenir. Ainsi, vous pouvez trouver un matelas dont l’accueil est moelleux et le soutien ferme. En plus d’être disponibles en différents gabarits et en différentes épaisseurs, les matelas en ligne sont respirants et sont conçus pour éviter l’effet coup de chaud. Par ailleurs, leur entretien devient facile puisqu’il suffit par exemple de retirer la housse pour la laver en machine à 40°.
 
En moyenne, 7 matelas sont vendus par minute et rien qu’en 2017, le secteur a rapporté 1,55 milliard d’euros. Tout ceci grâce à la vente en ligne et son lot de services de qualité.

À quoi sont dus les cauchemars ?

0

Le sommeil est un état qui se caractérise par une perte de conscience temporaire. Se divisant en plusieurs stades, il aide l’organisme à se régénérer et à se reposer. Cependant, pendant l’une de ces phases, qui est le sommeil paradoxal, l’activité cérébrale atteint son pic. C’est à ce moment que rêves et cauchemars envahissent l’esprit. Mais quelles sont les causes de ces cauchemars ?

Un état psychologique fragile

Des spécialistes du sommeil ont effectué des recherches afin de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau humain pendant le sommeil paradoxal. En procédant à des tests sur une minorité d’individus, certains critères sortent du lot et prouvent que l’état émotionnel joue un grand rôle pendant le sommeil. En effet, les résultats ont indiqué que les personnes sujettes au stress, l’anxiété ou ayant été victime de traumatismes sont les plus prédisposées aux cauchemars.

Bien que les majeures parties des gens fassent des cauchemars au moins une fois dans une semaine, celles qui souffrent d’un état émotionnel et psychologique sont les plus oppressées par les mauvais rêves à répétition.

Les pensées et les sentiments négatifs

D’après l’étude des chercheurs spécialisés dans le trouble du sommeil, l’état mental joue un grand rôle pendant le passage dans le sommeil paradoxal. Les rêves se multiplient dans ce stade final et l’activité cérébrale atteint un pic maximal. Par ailleurs, en faisant le tri dans les pensées, le cerveau peut interpréter un sentiment négatif, tristesse ou colère et le muer en cauchemar. Un individu rencontrant des soucis, que ce soit au niveau professionnel ou personnel, est susceptible de faire des cauchemars.

Mais une autre éventualité est également avancée par les spécialistes. Apparemment, les personnes plongées dans un sommeil durant plus de neuf heures d’affilées peuvent aussi faire des cauchemars. Dans ce cas, ces individus se retrouvent enfermés dans un cercle vicieux. Effectivement, le sommeil est troublé par les mauvais rêves et s’interrompt, d’où le besoin de récupérer les heures manquantes. Pourtant, plus le temps passé dans le sommeil paradoxal est long, plus les chances de faire des cauchemars grandissent.

En conclusion, le cauchemar vient en fonction de l’état mental et psychologique de la personne. Par ailleurs, afin de les réduire, faire le vide dans ses pensées avant de se coucher est utile. Il est conseillé de dormir un minimum pour diminuer le taux en mauvais rêve.

Dormir au Louvre est désormais possible

0

Aussi impossible que cela puisse paraître, on a la chance de dormir dans le célèbre Musée du Louvre avec l’opération d’Airbnb. Grâce à une collaboration avec la plateforme de location de logement et le musée parisien, les gagnants du concours organisé pourront passer une nuit sous la pyramide et déguster un apéritif devant La Joconde.

Dormir au Louvre, un rêve devenu réalité

Pour fêter le 30ème anniversaire de la pyramide, le Louvre et Airbnb proposent un concours pour offrir à un gagnant le privilège de dormir dans le musée le plus convoité du monde. L’heureux gagnant du concours pourra inviter une personne de son choix le 30 avril pour profiter de la merveilleuse récompense.

Les deux parties déclarent consentir à la réalisation de ce concours. Le musée déclare son intérêt de pouvoir toucher davantage de jeunes venant du monde entier. De plus, l’institution est ravie de collaborer avec un site internet connu à l’échelle mondiale. D’autre part, Airbnb profite de l’occasion pour accroître ses fichiers avec les informations des candidats, car l’identification est obligatoire sur le site.

Quel est le prix du gagnant du concours ?

La personne ayant réussi à convaincre le jury en déclarant sa flamme pour La Joconde pourra être chouchoutée. En effet, le gagnant et la personne qui l’accompagne jouiront d’une visite guidée du musée avec une conférencière VIP. Puis, ils dégusteront un apéritif devant le portrait de Mona Lisa tout en s’installant dans un salon aménagé spécialement pour eux. Le soir, les visiteurs pourront dîner au pied de la Venus de Milo avec un thème basé sur la beauté et l’amour afin de rendre honneur à la déesse Aphrodite.

Afin de bien digérer le dîner, l’artiste Sarah Jeanne Ziegler offrira un concert privé à l’intérieur des appartements de Napoléon III illuminé par la lumière du lustre en cristal. Pour conclure la soirée, les deux invités privilégiés iront se glisser dans un lit aménagé au-dessous de la pyramide de verre. Au réveil, les deux invités seront accueillis par un petit-déjeuner parisien pour leur souhaiter un départ chaleureux. Dormir au Musée du Louvre est désormais possible en participant au concours et en déclarant sa flamme à la belle Mona Lisa.

Les conséquences du passage définitif à l’heure d’été sur le sommeil

0

Depuis 1976, les Français ont eu comme rituel de changer l’heure deux fois par an. D’abord, il consiste à avancer la montre d’une heure en été et à l’inverse, la retarder d’une heure en hiver. Mais récemment, l’Assemblée Nationale a organisé une consultation citoyenne où 80% des Français ont voté pour la suppression du changement d’heure. La plupart d’entre eux ont opté pour le passage définitif à l’heure d’été.
Quelles seront les conséquences d’une telle décision sur le sommeil ?

Comment vivre le décalage permanent ?

Si l’on se fixe à l’heure d’été tout au long de l’année, cela va impliquer un dérèglement dans le rythme circadien des citoyens, notamment les enfants. Si la France se trouve à un décalage d’une heure en hiver et un décalage de deux heures en été par rapport à l’heure solaire, cette situation va peut-être changer pour bientôt.

Mais, comment va-t-on surmonter cette perturbation ? Le problème concerne particulièrement les heures d’hiver. Alors que les enfants doivent commencer les cours à 8h30, le soleil ne sera au rendez-vous que vers 9h45. La situation sera moins pénible pour les personnes qui aiment se coucher tôt et se lever tôt. Il leur suffit de s’adapter petit à petit au changement d’heures. Au lieu de se coucher à 9 h et se réveiller à 6h, il faut s’habituer petit à petit à dormir à 8h pour se réveiller à 5h. Ce qui sera plus pénible pour les personnes qui aiment se coucher tard. Le réveil va être particulièrement difficile. Et il leur faut plus que quelques jours pour s’y habituer. Cela peut même avoir des répercussions sur le long terme, jusqu’à l’âge adulte.

Quelles astuces pour mieux vivre ce changement définitif?

Il n’y a pas 36 solutions pour s’adapter à ce changement définitif de l’heure. Il faut apprendre à se coucher tôt et se lever tôt en hiver. Mais, le fait de perturber le cycle de sommeil habituel peut avoir de mauvaises conséquences sur les enfants.

Par exemple, ils vont avoir du mal à se concentrer en cours, à être bien éveillés durant la journée et tout simplement à se sentir bien. Il est alors conseillé d’éviter les écrans le soir pour faciliter l’endormissement. Puis, vous pouvez établir des règles à la maison pour fixer l’heure de coucher dans la semaine et le week-end. Quoi qu’il en soit, une autre solution peut être envisagée, celle de retarder d’une heure le début des cours. Toutefois, cette solution semble être moins évidente puisqu’elle va chambouler les horaires des parents et en conséquence ceux des entreprises. Il va falloir retarder en même temps l’heure d’entrée au travail.

5 choses à ne pas faire pour bien dormir

0

Sommeil : nom masculin décrivant l’état physiologique pendant lequel le
corps ralentit certaines fonctions vitales et procède à la régénération
cellulaire.

Avec le rythme de vie actuel, bien dormir est un luxe auquel certains n’ont
plus accès. Cet état se répercute inévitablement en journée : irritabilité et baisse de productivité ne sont que quelques-unes des conséquences visibles. Au delà de dormir dans un lit confortable digne d’une villa de luxe, il a y certains automatismes à avoir, et d’autres à éviter !

Vous vous demandez comment renouer avec Morphée ? Arrêtez immédiatement de
faire ces 5 choses !

1/ Rester face à un écran

Faut-il encore le rappeler ? Les écrans des smartphones et tablettes émettent de la lumière bleue, laquelle stimule intensément l’organisme.

En attisant le système neurologique et bloquant la sécrétion de mélatonine (hormone du sommeil), la lumière bleue dérègle l’horloge biologique.

Pire encore si vous vous adonnez à des jeux vidéo sur smartphone juste avant d’aller vous coucher. A l’effet de la lumière bleue, vous rajoutez l’excitation vidéo ludique.

2/ Pratiquer une activité physique intense après 21h

Pourquoi ? Parce que le sport fait augmenter la température corporelle. Or, la nuit, l’atmosphère s’adoucit et chute de plusieurs degrés : un stimulus que le corps interprète comme un signal déclencheur du sommeil.

Bouger aide à garder la forme, mais comme le souligne le Dr Joëlle Adrien,
directrice de recherche à l’INSERM : faire du sport après 21h envoie « un signal contradictoire à notre organisme ».

3/ Manger gras ou lourd en soirée

Il se peut que la crainte de vous réveiller affamé en pleine nuit vous pousse à faire des repas copieux. Ceci n’est pas une bonne idée.

La digestion est un procédé physiologique lourd qui consume énormément d’énergie.
Et en cas de mauvaise digestion ou de transit intestinal rapide, le sommeil
perdra en qualité.

Erwann Menthéour, coach sportif et auteur du livre « Et si on décidait d’aller bien » recommande de privilégier les sucres lents en fin de journée.

4/ Faire autre chose que dormir dans son lit

Ecouter la musique, lire, tchatcher… tout cela dans son lit. Le Dr Joëlle Adrien est clair : un lit, c’est fait pour dormir et rien d’autre.

Pour rêver comme un nouveau-né, ne vous dispersez pas et faites le calme avant d’aller au lit.

5/ Mettre plusieurs alarmes comme réveil

Au lieu de plusieurs sonneries espacées de 5 à 10 minutes, mieux vaut privilégier une seule alarme ou opter pour une lampe à éclairage progressif.

Pour bien dormir, le minimalisme fait figure de référence.